Le forum scout - Parlons scoutisme...

Vos souvenirs de scouts

Un forum pour discuter des projets et initiatives dépassant le cadre local.

Vos souvenirs de scouts

Message par Scout2coeur » 26 Août 2017, 12:45

Bonjour à tous,


Enfant, j'étais atteint d'un grave handicap de santé qui m'a empêché de devenir scout alors que c'était mon désir le plus cher. Je me souviens encore de la souffrance terrible - le mot est faible, mon coeur se serrait - que je ressentais à voir certains de mes copains de classe devenir louveteaux alors que je ne le pouvais pas, et j'en ai souvent pleuré en secret, sans jamais en parler à quiconque car j'étais fier. Je m'étais même procuré le texte de la promesse et je l'avais faite en secret pour "être comme eux"... A l'école, j'interrogeais mine de rien ces deux copains louveteaux pour qu'ils me racontent, feignant de m'intéresser vaguement mais ne perdant en réalité pas une miette, attentif en même temps à ce qu'ils ne devinent pas car je souffrais de mon handicap.

D'une certaine façon, j'étais avec eux, je leur empruntais leur vie de scout

Aujourd'hui, ce handicap d'enfance a disparu mais j'ai passé l'âge de m'inscrire (hélas...). Il se trouve que j'adore rédiger pour le seul plaisir et que cela a été une partie de ma vie professionnelle passée. Je sais par ailleurs que nombreux sont les souvenirs de scouts qui dorment au fond de chacun, actif ou "ancien". Et que nombreux sont aussi ceux qui renoncent à les "fixer" parce qu'ils se sentent découragées devant la narration

Eh bien, me voici ! Prêt à rédiger gratuitement vos souvenirs de scouts : vous aurez, je pense, grand plaisir à les fixer (même en simple style télégraphique, peu importe : je prends toutes les formes, même de simples notations sans aucune structure narrative, l'essentiel est l'intensité du souvenir. Et vous n'aurez certainement pas autant de plaisir que moi à les rédiger^^



Vous êtes scout ou vous avez été scout. Vous avez des souvenirs pleine la tête mais la narration vous décourage
Je n'ai jamais pu être scout comme vous et je l'ai désiré enfant, avec une intensité inimaginable (plus la souffrance assortie, qui décuple l'imaginaire et les capacités d'expression écrite). Je sais à peu près raconter par écrit, j'y prends même beaucoup de plaisir.

Nous sommes faits pour nous entendre.

Envoyez-moi vos souvenirs et je les mettrai en forme narrative pour vous - sans aucune autre contrepartie que mon propre plaisir.

Plus d'explications ici : http://souvenirs-de-scouts.blog4ever.com/

Exemple : Un souvenir brut vu sur le forum de la Fraternité du Scoutisme
CITATION :
Il fesait froid, on avaient faim,on étaient trempé et l'orage grondé. On croyaient tous que le Grand Jeu était foutu... Lorsque soudain... Un vent terrible se léve et abat plusieurs arbre autour de nous(c'était une véritable vision apocalyptique)et nous apporte un hurlement venant du fond de la forêt...Nous nous levions tous, nous n'avions plus ni froid ni faim l'envie d'action nous crispé et nous ne savions pas comment interpréter se cri. Je parti donc en éclaireur et au bout de 200 métre je me sens observé...je m'arrête...j'écoute...j'en suis sur,ILS SONT LA!! Je cours, le fortin est déjà là, je monte la barricade et fait mon rapport, ils sont plus de 100!!
La bataille peut commencer!!

Voici ce que donne le même souvenir mis en forme narrative : Il n'y a pas grand chose de changé, disons que c'est restitué simplement un peu plus "vivant"

Il faisait froid, nous avions faim, tous trempés par le début d’un orage et la pluie ne semblait pas près de s’arrêter. Nous pensions déjà que le grand jeu serait fichu, annulé, lorsque soudain un vent terrible s’est levé et a abattu plusieurs arbres autour de nous, une vision apocalyptique que je n’oublierai jamais. En même temps, nous est parvenu un hurlement interminable venant de la forêt. Nous nous sommes levés à la seconde, tous les sens en alerte.
Oubliés le froid et la faim, l’envie d’action était la plus forte ! Mais à quoi correspondait ce cri ? Qui l’avait poussé ? Et pourquoi ? Impossible de l’interpréter, il n’avait été suivi d‘aucun autre et seul le crépitement de la pluie que couvrait parfois le mugissement du vent se faisait entendre.
Après un bref conciliabule, un éclaireur a été désigné. Et le choix est tombé sur moi…
Fier de la mission mais le cœur tremblant dans mes chaussettes, je suis vaillamment parti au sacrifice : un vrai scout ne se dérobe pas devant le danger.
Après 200 mètres je me suis arrêté, j’avais l’étrange sensation d’être observé. J’ai écouté avec attention, pour guetter le moindre bruit, le plus petit froissement autour de moi. Je n’ai rien décelé de suspect mais je ne sais pas pourquoi, au bout de quelques secondes j’ai eu une intuition, une quasi certitude : « Ils » étaient là !
D’instinct, j’ai tourné les talons et je me suis mis à courir, paniqué à l’idée d’être capturé par l’ennemi au tout début du jeu. J’ai regagné le fortin en quatrième vitesse, escaladé la barricade plus vite qu’un cabri, fait mon rapport haletant à mon CP.
– Ils sont plus de cent ! ai-je lancé, tout excité
Je n’en savais fichtrement rien mais à moment épique, effectifs grandioses !
Lorsqu’ils sont arrivés, la bataille a commencé
etc




Cet exemple n’a l’air de rien, mais ne fût-ce qu’en rédigeant ce morceau, j’ai moi aussi vécu un petit instant scout très heureux.


Ce n'est évidemment pas parfait et je l’ai mis en forme en tâchant de rester au plus simple, au plus vrai de l'émotion ressentie par le "propriétaire" du souvenir. Il n’y avait en fait que très peu de choses à changer, il n’est pas si difficile d’écrire : il suffit de ne pas tricher avec son ressenti et ses émotions, d’être sincèrement soi-même. Avec des détails plus précis (sensation, odeurs, vues, actions, etc), rédigés comme vous voulez, donc même de manière télégraphique, le texte serait bien sûr plus fourni


Une précision : ] lorsqu'un certain nombre de souvenirs scouts auront été rassemblés, ils seront donnés gratuitement (donc sans implication financière) à des associations de scouts si elles sont intéressées à les diffuser ou les publier pour leurs membres, ou tout simplement pour les utiliser comme "vitrine" afin de présenter l'univers scout aux parents : rien de tel que des souvenirs d'anciens scouts ou de scouts actifs pour donner envie...

EDIT : ne renoncez pas si vous pensez que vous faites trop de fautes d'orthographe, de syntaxe ou de grammaire, cela n'a aucune importance : des fautes, nous en faisons tous, et ce qui compte c'est le coeur et l'émotion que portera votre souvenir, même s'il ne prend que quelques lignes. Et n'hésitez pas à utiliser simplement le style télégraphique pour raconter votre souvenir, ou imaginez simplement que vous avez un copain scout ou ancien scout devant vous et que vous lui racontez verbalement : vous verrez que tout vient de manière naturelle. Ne vous souciez donc surtout pas du style, des fautes, des répétitions, du vocabulaire, etc : je me chargerai de toutes ces questions de mise en forme, c'est très facile à réaliser quand on a l'habitude des années passées à le faire.
Scout2coeur
 
Message(s) : 4
Inscription : 26 Août 2017, 12:07

Retour vers Projets et initiatives

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 0 invité(s)