La Promesse, un engagement trop complexe ?

Réflexions et débats et polémiques scoutes : activités, pédagogie, traditions, méthode scoute.
Avatar du membre
OrignalE
Messages : 257
Enregistré le : 16 déc. 2005, 23:55
Localisation : A la maison

La Promesse, un engagement trop complexe ?

Message par OrignalE » 10 janv. 2006, 11:48

Il fut une époque ou je me suis demandé si la promesse scoute n'était pas trop compliquée pour un enfant de douze ans.

En effet certains articles de la lois sont compliqués, notament tout ce qui a trait à l'honneur, ou à la pureté. Il y a des éléments qui sont parfois mal compris, à cause de l'époque où nous vivons, comme le service de la patrie, ou le service de l'Eglise. On pourrait (et je l'ai fait) réfléchir des heures sur ce sujet, sans commprendre entièrement le sens de la Promesse.

Mais reflexion faite, j'ai compris que la Promesse était un engagement simple, et que cet engagement doit est pris simplement. Les chefs doivent expliquer clairement le contenu, et je pense que n'importe qui est capable de comprendre qu'il s'engage à rendre chaque jour un service à quelqu'un.

C'est très simple, et je crois que compliquer le sens de la Promesse, c'est le fausser un peu.

Qu'en pensez vous ?
Orignal, Roi du Kraal

Cougar
Messages : 1
Enregistré le : 18 janv. 2006, 16:10
Localisation : Nogent s/ Marne (IdF)
Contact :

Message par Cougar » 18 janv. 2006, 16:29

Il ne faut pas oublier le rôle du parrain de Promesse : le jeune novice n'est pas seul face à cet engagement.

Cela n'empêche qu'on s'apreçoit souvent qu'après l'avoir prononcée de cet engagement qu'elle représente.

Par définition, un idéal ne s'atteint jamais: on ne fait qu'essayer de s'en raprocher. Il n'est donc pas très important de comprendre tous les articles de la loi scoute, il suffit d'y voir les thèmes principaux : l'Eglise, la famille, la patrie, son prochain.

________
FSS

mado
Messages : 5
Enregistré le : 11 févr. 2006, 20:55
Localisation : sans région fixe

Message par mado » 11 févr. 2006, 21:40

Il est en effet très courant que l'on ne comprenne toutes les complexités de nos engagements qu'après avoir grandi et mûri.

C'est pourquoi, il faudrait expliquer simplement au jeune de 12 ans cet engagement mais rendre un peu plus difficile les épreuvres de la promesse pour que le jeune est plus de fierté d'avoir réussi à atteindre ce palier et en même temps cela rend plus idéal et plus grand cet engagement, apprendre au jeune à aimer de ton son coeur ces paroles !

C'est le rôle des chefs de réactualiser aussi ces paroles pour que le jeune puisse bien les comprendre !!!

FSS

elan.a
Messages : 2
Enregistré le : 22 févr. 2006, 18:13
Localisation : tours

salut orignale

Message par elan.a » 22 févr. 2006, 18:35

Je suis entierement d'accord avec toi bien que j'eu failli déjà à cette promesse la simplicité est la chose la plus compliqué pour l'être c'est un paradoxe mais la vie est simple en fait nous la faisons compliqué et il en est de même pour La promesse qui est quoique que sacré la base de beaucoup de chose mon premier engagement et la promesse de notre amitié lol

[Message du modérateur : Ne négligez pas la ponctuation, elle facilite la lecture de vos messages !]
Salut j ai fait 15 ans de scoutisme j ai 24 ans et je suis suf

Blandine
Messages : 3
Enregistré le : 24 févr. 2006, 19:19
Localisation : Nantes

Message par Blandine » 24 févr. 2006, 19:29

La promesse est plus un départ qu'un aboutissement...
C'est un engagement qui, à 12 ans, peut sembler prématuré. C'est assez difficile et ça fait un peu peur car on ne comprend pas le sens de chaque article de la loi scoute... Mais il y a toujours la marraine de promesse (ou le parrain pour les scouts) qui peut apporter son expérience de la vie.
On prend ensuite pleinement la mesure de cet engagement.
Je trouve qu'à 12 ans, on a besoin de repères : le scoutisme et la promesse permettent de donner une piste, une ligne de conduite, aux futurs adultes que seront nos scouts et nos guides.

Avatar du membre
Okapi
Messages : 962
Enregistré le : 07 mars 2006, 21:29
Localisation : Charleroi (Belgique)
Contact :

Message par Okapi » 07 mars 2006, 22:44

Je copie/colle la réponse de Blandine !

mado
Messages : 5
Enregistré le : 11 févr. 2006, 20:55
Localisation : sans région fixe

Message par mado » 08 mars 2006, 20:13

Blandine a écrit : Je trouve qu'à 12 ans, on a besoin de repères : le scoutisme et la promesse permettent de donner une piste, une ligne de conduite, aux futurs adultes que seront nos scouts et nos guides.
on peut expliquer au jeune de 12 ans qu'il va passer sa promesse et qu'alors il aura des épreuves à effectuer! mais je pense que l'on est apte à faire sa promesse qu'à l'âge de 14-15ans après une trés bonne préparation !!

wapiti94
Messages : 4
Enregistré le : 17 mars 2006, 17:33
Localisation : 94

promesse

Message par wapiti94 » 17 mars 2006, 17:56

:idea: La promesse est l'acceptation de la règle du jeu scout et un jeune de 12 ans est tout à fait apte à savoir ce qu'il fait .
La Promesse est un début,un chemin que l'on veut suivre ...si l'on doit attendre d'être prêt à respecter les 10 articles de la loi(bref la sainteté) alors plus personne ne fera de promesse
c'est beau de s'engager avec la foi et la liberté de cet engagement est superbe et portera le jeune en grandissant
FSS
faire face !!!

Avatar du membre
Pierrick
Messages : 2
Enregistré le : 21 mars 2006, 20:59
Localisation : NDGP Lamballe

Message par Pierrick » 21 mars 2006, 22:02

Je suis tout à fait d'accord avec mado : avant la quinzaine, le scout le fait parceque les autres la font : il n'y réfléchit pas alors qu'à 15 ans il a le recul nécessaire pour pouvoir comprendre la signification de l'engagement.
Pierrick

Qui trop écoute la météo passe sa vie au bistrot.

Louis de Rohan-Chabot
Messages : 1
Enregistré le : 06 mai 2006, 14:01

la promesse

Message par Louis de Rohan-Chabot » 16 mai 2006, 10:30

Je n'est jamais entendu parler de paraint de promesse. Suis je le seul ????

Avatar du membre
Okapi
Messages : 962
Enregistré le : 07 mars 2006, 21:29
Localisation : Charleroi (Belgique)
Contact :

Message par Okapi » 16 mai 2006, 10:39

Non, Louis, tu n'es pas le seul : moi non plus. Mais j'admets que ça n'est pas incompatible avec l'esprit de la chose.

Quant à dire qu'on fait sa promesse pour "faire comme les autres", jer trouve l'argument spécieux. Dans une équipe de foot par exemple, on respecte les règles du jeu "pour faire comme les autres", et c'est heureux, parce que si chacun faisait "à sa mode" cela rendrait le match anarchique.
Sur la route, celui qui ne respecte pas le code est un danger pour la collectivité, même si celui qui le respecte le fait pour "faire comme les autres".
Je ne suis donc d'accord ni avec Mado ni avec Pierrick, et tout-à-fait d'accord avec Wap' !

Avatar du membre
Albé
Messages : 1
Enregistré le : 11 mai 2006, 21:03
Localisation : France - 51 -

Message par Albé » 19 mai 2006, 14:11

Bonjour !!!
je pense de toute façon que la promesse est comme le baptême ou la foi, on la redécouvre chaque jour tout au long de sa vie; alors qu'on la fasse à 12 ans ou à 14 ans ne pose pas de problème

salutations scoutes
Albé

condor.b
Messages : 70
Enregistré le : 17 avr. 2006, 02:34

Message par condor.b » 08 juin 2006, 20:08

D'accord avec plein de monde, et d'ailleurs cf certaine conversation sur le sujet de la tot.... un ensemble de choses qui à chaque étape nous permet de nous appuyer sur de bonnes bases, de bonnes idées afin de nous donner une bonne ligne directrice... pour la vie.

aigle vigilant
Messages : 3
Enregistré le : 13 juin 2006, 06:57

parrain de promesse

Message par aigle vigilant » 13 juin 2006, 17:35

Bonjour !

Je n'est jamais entendu parler de parrain de promesse. Suis je le seul ????

Sommes nous seul ????? ?????

Quelqu'un aurait des détails. Car cela m'inspire beaucoup...
Ex: comment se fait le choix, la mission particulière, l'espace temps qui y est réservé et dans quelles conditions ?

condor.b
Messages : 70
Enregistré le : 17 avr. 2006, 02:34

Message par condor.b » 13 juin 2006, 18:51

j'ai également eu un parrain de promesse, et j'en ai toujours connu... peut être cela c'est-il perdu au sein de la FSE mais je ne pense pas

condor.b
Messages : 70
Enregistré le : 17 avr. 2006, 02:34

Message par condor.b » 13 juin 2006, 18:58

Dans le concret, l'aspirant choisit une personne de son choix (souvent parmi plusieurs personnes aptes à être parrain).

Le parrain est là pour accompagné l'aspi dans sa progression durant toute l'année, en les laissant soit 30 minutes ou 1 heure seul afin de discuter de la promesse (durant chaque activité), des choses à apprendre, à savoir, le pourquoi le comment etc... et également pour le parrain de confrontrer sa propre expérience face aux questions de l'aspi, bref un accompagnement complet afin que l'aspi soit (presque) sûr de son engagement, qu'il arrive serein le jour de la prononciation de sa promesse (à charge au parrain de voir pour organiser une retraite ou une rencontre avec d'autres scouts pour ouvrir le débat ou une rencontre avec un prêtre ou quoique se soit... un vrai engagement)

Avatar du membre
cpfaucon
Messages : 18
Enregistré le : 29 juin 2006, 13:55

Message par cpfaucon » 29 juin 2006, 15:43

Pour revenir dans le vif du sujet je dirais que au delà du parrain de promesse, le scout n'est pas obligé de prononcer sa promesse sa première année, tout dépend de la personne, certain sont aptes d'autres devront attendre et c'est parfois beaucoup mieux! On prend beaucoup plus conscience de son engagement avec l'age, il ne faut pas le prendre pparce que les autres l'ont fait. La promesse est un engagement sérieux et il ne faut pas oublier que même si on l'a prononce très jeune, c'est tous les jours qu'on la remet en cause...
FFS

waps51
Messages : 107
Enregistré le : 12 juin 2006, 16:29
Association : SUF / ex FSE

Message par waps51 » 28 août 2006, 13:17

Je suis d'accord avec albé (que je salue d'ailleurs puisque je le connais).
En effet lorsque l'on prononce sa promesse scoute c'est comme les autres souvent au 1er camp scout ou guide et l'on ne mesure pas rééllement l'ampleur de l'engagement.

Mais plus on avance plus on découvre la promesse et son importance.

Avatar du membre
OrignalE
Messages : 257
Enregistré le : 16 déc. 2005, 23:55
Localisation : A la maison

Message par OrignalE » 12 sept. 2006, 22:48

Justement:

Peut on demander à un jeune de s'engager à faire quelquechose qu'il n'a pas entièrement saisi?

C'est une question difficile...

Mais selon moi, il faut voir aussi et surtot la promesse dans sa simplicité.
Je m'engage à servir de mieux Dieu l'Eglise et la Patrie
à aider mon prochain en toute circonstances,
à observer la loi scoute

C'est simple, et clair! Bien sur on peut glauser dessus, et je l'ai fait, mais l'essentiel est à la portée de la plupart des enfants de douze ans, pourvu qu'on leur explique.
Orignal, Roi du Kraal

Avatar du membre
Caro
Messages : 16
Enregistré le : 12 sept. 2006, 00:00
Localisation : Nantes

Message par Caro » 12 sept. 2006, 23:28

Je voulais juste dire que j'étais d'accord avec les quelques posts lu.Qque quand on prononce se promesse, on en saisie pas tout sens et plus on grandit plus on la comprend et cherche a l'approndir.
Parce qu''il y a un scout quelque part, il faut qu'il y ait quelque chose de changé.
De changé en mieux,
Toi tu as eu la grâce de devenir scout, tu as été choisi. Toi entre les autres...

Xafir
Messages : 35
Enregistré le : 11 sept. 2006, 22:39

Message par Xafir » 13 sept. 2006, 17:39

Je suis tout à fait d'accord sur le fait que l'on ne se rend pas tout à fait compte de son engagement. Mais il y a (à moins d'en avoir rien à f....) au moins quelque chose qui marque, surprend. Pour ma part, c'était la BA tout les jours !!

Il est vrai que prononcer sa promesse plus vieux est très beau et permet de prendre plus concience de la portée de l'engagement. Mais la progression ne s'arrête pas à la première classe et pour le coup le départ routier et la parole de feu sont des engagements à mon humble avis plus beaux et plus forts.

Donc en conclusion : oui il faut à 12 ans prononcer sa promesse. Elle se dévelloppera dans notre coeur et nous poussera vers plus beau. D'autant plus qu'a 12 ans on a besoin de repères solides et que la réflexion n'a jamais fait de mal à un gamin de 12 ans.

Bon je m'arrète là !! :mrgreen:

Tous ça pour redire plus ou moins ce qui a déja été dit !!
Comme dit l'autre :"Si la route te manque fait là !"

Avatar du membre
Faustine
Messages : 318
Enregistré le : 01 oct. 2006, 13:08
Association : SUF
Localisation : En Provence

Message par Faustine » 11 oct. 2006, 18:10

ayant fait ma promess à 12 je trouve ca merveilleux fantastique!! certe plusieur choses qui ne me marquaient pas au début de ma promesse me marque beucoups plus aujourd'hui et vice versa des articles qui me parraissaient impossibls a respecter me paraisse fesable aujourd'hui alors moi je suis pour la promesse a 12 ans a condition d'etre conciente de son acte et bien préparé!!La marraine de promesse et aussi très importante car elle nous aide et nous porte...
FSS
Faustine

Avatar du membre
OrignalE
Messages : 257
Enregistré le : 16 déc. 2005, 23:55
Localisation : A la maison

Message par OrignalE » 10 nov. 2006, 00:45

la BA tout les jours !!
Je pense que la promesse peut d'une certaine manière se résumer en elle. Ainsi n'importe qui, même le plus simple des enfants de douze ans comprend la force de son engagement.
Orignal, Roi du Kraal

Avatar du membre
Benjamin L
Messages : 130
Enregistré le : 19 oct. 2006, 11:08
Association : EEUdF
Localisation : Gap
Contact :

Message par Benjamin L » 10 nov. 2006, 12:06

Hum, si je peux me permettre, la forme du texte de la promesse change d'un mouvement à l'autre (même si le fond et l'intention restent semblables). Savoir de quel texte de promesse tu parles, Orignal, ne serait donc pas superflu.

Ainsi, d'un mouvement à l'autre le texte sera plus ou moins compréhensible pour un enfant de douze ans comme il en est question dans le texte initial de ce fil.

Ensuite, je dirais que comme beaucoup de texte à « forte valeur ajoutée », il y a souvent différents niveaux de lecture qui font qu'on ne comprendra pas forcément de manière identique un même texte ou qu'on lui donnera la même profondeur en fonction de l'âge (par exemple).

Ce n'est donc pas parce-qu'un texte peut paraître profond et complexe à un adulte qu'il ne sera pas compris à un autre niveau par une personne plus jeune (ce qui ne veut pas dire qu'une explication ne sera pas nécessaire ;)).


Je me permet de mettre à titre d'exemple le texte de promesse des EEUdFs, puisque je l'ai sous la main :
Je promet de faire tout mon possible pour :
- écouter la parole de Dieu,
- me mettre au service des autres,
- vivre la Loi
Une éclaireuse, un éclaireur
- tient parole et ne fait rien à moitié, on peut lui faire confiance ;
- réfléchit avant d'agir, est responsable de ses actes ;
- vit en equipe, apprend à écouter et à partager ;
- dévellope ses compétences et les mets au service des autres ;
- respecte, connaît et protège la nature ;
- prend soin de son corps et de sa santé ;
- conserve bonne humeur et maîtrise de soi, même dans les difficultés.
- ... au souhait de l'éclaireur...
Modifié en dernier par Benjamin L le 10 nov. 2006, 17:42, modifié 2 fois.
« Que la Pasta soit avec vous. »
Bobby Henderson

Avatar du membre
Okapi
Messages : 962
Enregistré le : 07 mars 2006, 21:29
Localisation : Charleroi (Belgique)
Contact :

Message par Okapi » 10 nov. 2006, 12:17

Je te laisse disserter, Benjamin, pcq je vois que tu aimes ça, mais je pense quand même que si le texte de la Promesse, quelle que soit sa formulation puisqu'elle change EVIDEMMENT en fonction de l'association (ne serait-ce que la distinction entre association confessionnelle ou non) nous accompagne tout au long de notre vie et que son sens mûrit avec nous.

C'est sa force.

Répondre