Les Scouts d'Europe dans la tourmente...

Pour réagir à l'actualité scoute, à celle des associations... ainsi qu'à leur présence dans les médias.
Répondre
Avatar du membre
boussole
Messages : 285
Enregistré le : 11 avr. 2004, 14:05
Association : ancien SUF
Localisation : Paris
Contact :

Les Scouts d'Europe dans la tourmente...

Message par boussole » 02 juil. 2008, 14:39

Article de La Croix du 01/07/2008
La Croix a écrit :Les Guides et Scouts d’Europe dans la tourmente


Une procédure judiciaire a été engagée pour annuler le renvoi des deux commissaires généraux du second mouvement français de scoutisme

Les Scouts d’Europe sont en crise. Le 21 juin dernier, 12 des 24 administrateurs du mouvement ont refusé de renouveler leur confiance aux commissaires généraux, Marie-Hélène Morel et Jean-Michel Permingeat. Dénonçant une violation des statuts, les autres administrateurs ont refusé de prendre part au vote, ce qui n’a pas empêché la nomination de deux nouveaux responsables.

La crise couvait en fait depuis plusieurs mois et avait été révélée en octobre dernier, sur la question de l’application du motu proprio Summorum Pontificum, réhabilitant le Missel de saint Pie V. Les Guides et Scouts d’Europe (GSE) avaient alors modifié leur règlement intérieur, précisant que « les unités doivent être accompagnées par des conseillers religieux qui célèbrent habituellement selon la forme ordinaire du Missel ».

« Cela a été l’étincelle », reconnaît Marie-Hélène Morel. Immédiatement en effet, une campagne démarre dénonçant une « désobéissance » des GSE aux directives romaines. En janvier, le cardinal Dario Castrillon Hoyos, président de la commission Ecclesia Dei (chargée de la mise en œuvre du motu proprio), a demandé aux GSE de « reconsidérer » leur décision. Le mois suivant, une rencontre avec les responsables du mouvement permet d’aplanir les difficultés.

Affaire exploitée
Se montrant surpris des attaques contre un mouvement connu pour sa loyauté au Saint-Siège, le cardinal est même prêt à interdire l’utilisation de l’ancien Missel chez les GSE, mais l’aumônier, le P. Philippe Caill, l’en dissuade. Il est simplement convenu que les unités autorisées à célébrer avec l’ancien Missel « peuvent continuer à célébrer selon cette forme » et qu’« il ne convient pas de créer d’unités autour de la seule forme extraordinaire ».

« L’affaire a été exploitée », explique Marie-Hélène Morel. Lors de l’assemblée générale qui suit, les commissaires généraux sont mis en difficulté et leur rapport moral n’est approuvé qu’à une courte majorité. Venu apporter à la direction du mouvement le soutien des évêques de France, Mgr Albert-Marie de Monléon, évêque de Meaux, est chahuté par les opposants.

Quelques semaines plus tard, le conseil d’administration écarte le président de l’association, Jean-Marie Nessi, lui préférant Gwenaël Lhuissier. Quant aux deux nouveaux commissaires généraux, Marie-Camille Borde et Édouard Colin, ils font justement partie de ces cadres du mouvement qui avaient mis en cause la précédente direction sur la question du motu proprio…

Un problème de gouvernance
« La question du motu proprio est dépassée », affirme pourtant Yann Cotten, porte-parole des GSE (1) qui préfère évoquer un problème de personne. « Il y avait un problème de gouvernance et une volonté de rajeunir les cadres, explique-t-il. Jean-Michel Permingeat était dans les instances du mouvement depuis onze ans : ce n’était pas sain. » « Ce sont des prétextes pour arriver à changer les orientations du mouvement », conteste pourtant un responsable de groupe qui soutient les deux anciens commissaires généraux.

C’est en fait une véritable crise d’identité que traversent les GSE. À travers deux sujets sur lesquels la précédente direction s’était particulièrement engagée : l’ouverture vers les autres mouvements scouts (et notamment les Scouts et Guides de France) et les liens avec l’Église de France. Lors de l’élaboration des orientations 2007-2010, les GSE avaient clairement montré leur volonté de s’« ancrer au cœur de l’Église, en fidélité au pape, aux évêques, à l’enseignement du concile Vatican II ».

Une mention du Concile qui avait fait tiquer certains. « L’encadrement ne se retrouvait plus dans certaines orientations du mouvement, y compris dans l’évolution donnée à sa place dans l’Église, jugée en rupture avec son histoire et son charisme propre », expliquait récemment la Fondation de service politique, proche de la nouvelle direction. « Plus profondément la question est de savoir ce que doit être le scoutisme catholique, explique Marie-Hélène Morel. S’agit-il d’aider les jeunes à se bâtir dans la société actuelle, ou de les garder dans une forteresse ? »

Entrisme et noyautage
Alors que débutent les camps d’été, les deux anciens commissaires généraux ne cachent pas leur inquiétude sur l’avenir du mouvement. Certes, ce sont les chefs de groupe qui sont responsables pour les camps. « Et il n’y a aucune confusion de ce côté-là, souligne Marie-Hélène Morel. Mais c’est irresponsable de mettre un mouvement dans un chaos pareil quand 24 000 jeunes partent en camp. »

C’est surtout l’exemple donné par l’« entrisme » et le « noyautage » du conseil administration qui la met en colère : « On montre le contraire des valeurs de franchise, de confiance et d’honneur qu’on veut transmettre aux jeunes », regrette-t elle. Soutenus par une grande majorité des cadres du mouvement, ainsi que le conseiller religieux, le P. Philippe Caill, les deux anciens commissaires généraux ont engagé une procédure judiciaire pour que la justice reconnaisse que les délibérations du conseil d’administration sont contraires aux statuts de l’association.

Une décision de justice est attendue mardi prochain 8 juillet. Pour Marie-Hélène Morel, il s’agit simplement de « rétablir la loi scoute dans le mouvement ». « Car ce qui a été fait, explique-t-elle, n’est ni humain, si scout, ni chrétien. »

Nicolas SENEZE

(1) Les deux nouveaux commissaires généraux, dont la réaction avait été sollicitée par La Croix, n’avaient pas, à l’heure où l’édition était bouclée, répondu à cette sollicitation.

waps51
Messages : 108
Enregistré le : 12 juin 2006, 16:29
Association : SUF / ex FSE

Re: Les Scouts d'Europe dans la tourmente...

Message par waps51 » 02 juil. 2008, 17:38

Personnellement, j'étais aux SUF avant, et le scoutisme européen est le meilleur que j'ai vécu.
J'ai pas tout bien compris, mais le mouvement GSE c'est avant tout des scouts, et des personnes plutôt qu'autre chose.

waps51
Messages : 108
Enregistré le : 12 juin 2006, 16:29
Association : SUF / ex FSE

Re: Les Scouts d'Europe dans la tourmente...

Message par waps51 » 02 juil. 2008, 17:39

Egalement si vous pouviez explquer plus clairement. Merci ;)

Avatar du membre
Faustine
Messages : 319
Enregistré le : 01 oct. 2006, 13:08
Association : SUF
Localisation : En Provence

Re: Les Scouts d'Europe dans la tourmente...

Message par Faustine » 13 juil. 2008, 21:23

Ayant été au courant grâce a mes "sources" bien placé , je peux vous dire , que c'est vraiment pas drole , pour vous résumer , 2 "grands" se sont fait virer ont les "accuser" de vouloir plomber les mouvement, et deux autre les ont remplacés , les 2 virées n'étant pas d'acc ac leur virage , ils ont fait un procès et ont a eu le jugement il n'y a pas longtemps.
Je pense que je n'ai fait que résumer en gros l'article . Je pense pas pouvoir en dire plus pour l'instant pas dès que j'ai le droit je vous donne la suite .

FSS

Et prions pour le mouvement et ses membres pour apaiser les grandes tentions .

Faustine
Je souhaite a tous une seule chose , et c'est toujours la même a savoir la sainteté (St Maximilien Kolbe)

Avatar du membre
claire de BLR
Messages : 77
Enregistré le : 15 mai 2007, 21:39
Association : guides et scous d'europe
Localisation : Québec en ce moment

Re: Les Scouts d'Europe dans la tourmente...

Message par claire de BLR » 14 juil. 2008, 10:19

Prions aussi pour que les grands du mouvement ne perdent pas de vu les buts et les valeurs du scoutisme et que leurs querelles ne touchent pas les unités :(

Avatar du membre
faucon-str@ck
Messages : 230
Enregistré le : 09 juin 2006, 16:46
Association : ancien suf - actuel fse
Localisation : quelque part entre la syldavie et le pays perdu

Re: Les Scouts d'Europe dans la tourmente...

Message par faucon-str@ck » 31 août 2008, 09:41

Il faut dire que cela n'a rien d'étonnant en soi; aussi cet anti esprit scout se voit aussi dans les bases même du mouvement. Il y a des (veuillez m'excuser pour cette grossière expression) "fouteurs de merde" dès la base du mouvement. Notamment parmi les partisans de la messe en latin, personnellement je soutient la messe en latin mais et j'estime qu'il est nécessaire pour les SdE de trouver un compromis intelligent. Le problème est que certains sont de vrais fascistes en puissance et ne s'inquiète pas de mettre le bazar.

Pour ceux qui ont fait le dernier Vezelay, incident (m'est avis pas le premier ni le dernier) qui est passé tout a fait inaperçu au moment du départ de la procession vers la basilique, des gendarmes ont interpellé trois jeunes gens pour parler avec eux. Le problème de ces jeunes : youles, rangers, manteaux militaires camouflage multi-tons, ESF sur le bras. Je n'ai rien contre ce type de personne, mais le fait est qu'on voit pas mal de ce genre de pseudo tradi-mili-pechu-royco (et j'en passe et des meilleurs) comme ils se définissent eux même et qui certes ne sont pas forcément pas tous a mettre dans le même sac mais qui malgré tout on souvent des idées très dures et arrêtées voir politiques particulières; et qui ne respecte pas les règles du jeu quand on leur dit : le routier est humble donc vos futals par dessus les rangers et pas l'inverse.
Je pense donc que cette humilité tous devrait la retrouver et pour ceux qui ne voudrons toujours pas accepter les règles du jeu on fera le ménage qu'on aurait déjà du commencer.

Car après tout il existe bien des mouvement fidèles a la fraternité saint Pie X, personne n'empêche les parents des jeunes fidèle a cet enseignement religieux d'y mettre leurs enfant ou de fonder une unité de ce type.

Après pour le remue ménage actuel je ne pense pas qu'il faille céder a une quelconque panique on verra bien a la prochaine AG ce que cela donne, alors peut y verra ton plus clair sur les risques encourus par le mouvement.
"l' humilité c' est le top de la frime" //+IHSV////////////////////

Répondre