Le Figaro - Les SGdF célèbrent leur renouveau

Pour réagir à l'actualité scoute, à celle des associations... ainsi qu'à leur présence dans les médias.
Répondre
Avatar du membre
boussole
Messages : 285
Enregistré le : 11 avr. 2004, 14:05
Association : ancien SUF
Localisation : Paris
Contact :

Le Figaro - Les SGdF c

Message par boussole » 07 juin 2008, 11:49

Voilà un article dans le Figaro daté du 06/06/2008 concernant les SGdF.
Le Figaro a écrit :Les Scouts et Guides de France célèbrent leur renouveau
Cécilia Gabizon

Le principal mouvement de scoutisme français, dont l'assemblée générale se tient ce week-end, a vu ses inscriptions augmenter de 8 % depuis septembre.

ON CROYAIT le scoutisme affaibli. De 100 000 scouts et guides de France à la fin des années 1980, ils n'étaient plus que 62 000 l'année dernière. Des accidents survenus lors de camps d'été avaient fragilisé la confiance des parents désormais adeptes du principe de ­précaution. Mais depuis septembre, le nombre d'adhérents a ­bondi. Toute la galaxie scoute voit ses inscriptions augmenter. Avec, en tête, la principale fédération, les Scouts et Guides de France (SGDF) qui compte 5 000 nouveaux membres, soit un bond de 8 %.

À l'occasion de leur assemblée générale, qui se tient ce week-end dans les Yvelines, les responsables de ce mouvement éducatif catholique devraient analyser ce renouveau, pour mieux le canaliser. Le centenaire, célébré l'année dernière, a remis le scoutisme sous les projecteurs. Mais cette publicité n'explique pas tout, selon les responsables, qui croient déceler une nouvelle quête de « sens ». « La proposition de la foi attire clairement les jeunes et les familles », assure Pierre-Yves Bing, le porte-parole du mouvement. Et ce alors que ce dernier assume plus ouvertement sa vocation catholique. « Nous avons remarqué, depuis quelques années, que les gens prennent plaisir à célébrer les messes en plein air, à vivre leur foi au grand jour et cela nous a mis plus à l'aise. » Une affirmation religieuse décomplexée qui ne trouve pas toujours à s'assouvir au sein de l'Église. Les scouts l'ont bien senti et délaissent peu à peu le credo de l'ouverture, pour celui de la pratique, avec prières, chansons, veillées et bénédicités. Les jeunes de 17 à 25 ans sont particulièrement séduits. Près d'un millier se sont inscrits cette année.

« Une ambiance beaucoup plus fraternelle »

« Beaucoup viennent chercher une façon de vivre leur foi plus chaleureuse qu'à l'église », analyse Pierre-Yves Bing. « Ça va bien de se lever et de s'asseoir », confirme Floriane, Parisienne de 19 ans, « j'ai envie de pratiquer de manière plus collective et plus gaie, sans que l'on juge ma vie ». Elle a encadré au printemps un groupe de louveteaux, qu'elle retrouvera cet été. « C'est une ambiance beaucoup plus fraternelle », même si, dit-elle, « trop de prières dans la journée casse un peu l'élan des enfants ». Quatre « temps spirituels » ponctuent la journée des louveteaux. Certains préféreraient jouer et trouvent le sermon long, notamment avant le repas, reconnaît Gaëlle, une autre cheftaine. Mais les parents voient, eux, dans cette éducation religieuse « une transmission de valeurs qu'ils ne trouvent plus ailleurs. Ils se sentent seuls avec leurs enfants », explique Baptiste Cohen, chef de groupe dans le nord de Paris.

Las de voir ses fils jouer au foot ou traîner en bas de l'immeuble, Béatrice les a inscrits aux scouts de Sarcelles. « Au début, l'uniforme me paraissait ringard. Maintenant, je réalise combien cette vie de groupe, entre garçons, canalise leur agressivité, les rend moins matérialistes. » La prière vient en plus, comme un supplément d'âme, pour ces nouveaux ralliés. « C'est rassurant, ce côté à l'ancienne », reconnaît une maman d'un quartier défavorisé de Lille. Qui apprécie de voir ses adolescents valorisés, dans une société prompte à les voir en difficulté : « Chez les scouts, on leur fait confiance. »
Modifié en dernier par boussole le 07 juin 2008, 12:10, modifié 2 fois.

Guillaume
Messages : 325
Enregistré le : 12 oct. 2006, 18:06
Association : Scouts Unitaires de France
Localisation : Paris

Message par Guillaume » 07 juin 2008, 12:06

Hihi, les SDF (Scouts De France), yen a que pour eux ... Dommage que les journalistes ne connaissent pas les autres mouvements !
:D

(Et pour une fois on parle bien de leur aspect catholique, alors qu'on a plutôt tendance à dire en général que les SDF sont un mouvement laïc ...)

Avatar du membre
Anne Claire
Messages : 61
Enregistré le : 09 août 2006, 21:00
Localisation : FRANCE

Message par Anne Claire » 07 juin 2008, 12:24

Pour une fois qu'on parle scoutisme dans la presse nationnale !! :D
Mais j'avoue, y'en a que pour les SgdF !
Quelle injustice :o :cry: :!:

FSS
C'est le plus bel honneur qu’on puisse faire à la jeunesse que de lui dire qu’elle est vouée à la pureté et à la grandeur ...

Avatar du membre
Dauphin5
Messages : 77
Enregistré le : 02 mars 2006, 17:41
Association : agse

Message par Dauphin5 » 07 juin 2008, 14:50

C'est vrai que les SGDF sont plus souvent à l'honneur en tant que premier mouvement et ont aussi une réelle politique de communication...

Ainsi, leur AG leur permet de communiquer de façon positive sur la hausse des effectifs après le Centenaire, bref de "rebondir".

D'autres mouvement comme le notre, Anne-Claire (:sde: ), ont préféré s'entredéchirer sur des questions liturgiques très minoritaires et des questions de pouvoir lors de leur AG 2008, donnant une image assez catastrophique, plutôt que de communiquer de façon positive sur la hausse des effectifs après le Centenaire (proportionnellement comparable à celle des SGDF...).

Franchement, ils n'ont qu'à s'en prendre à eux même !!!!

Ce n'est que mon humble avis...

Dauphin5

Exemple pour "comparer" : voici l'article sur l'AG 2008 de l'AGSE dans "La Croix"

Les Guides et Scouts d'Europe ont tenu ce week-end leur assemblée générale, sur fond de tensions quant à l'identité du mouvement.
SENEZE Nicolas
Paru le: mardi 18/03/2008

La crise sur l'application du motu proprio Summorum Pontificum chez les Guides et Scouts d'Europe (GSE) est-elle sur le point de se résoudre ? En octobre, le mouvement avait modifié son règlement intérieur en précisant que « les unités doivent être accompagnées par des conseillers religieux qui célèbrent habituellement selon la forme ordinaire du Missel ». Des protestations de certains aumôniers ont poussé, en janvier, le cardinal Dario Castrillon Hoyos, président de la commission Ecclesia Dei (chargée de la mise en œuvre du motu proprio), à demander aux GSE de « reconsidérer » cette décision. Depuis, une rencontre entre les responsables de cette branche du scoutisme et le cardinal a permis d'aplanir les difficultés.

« Cette rencontre, le 4 mars, s'est déroulée dans un climat extrêmement bienveillant », assure le P. Philippe Caill, aumônier national des Guides et Scouts d'Europe. Selon lui, le cardinal s'est montré « surpris par les attaques contre le mouvement ». « Comme le nonce apostolique avant lui, il nous a rassurés sur le fait que les Scouts d'Europe sont connus pour leur attachement au Saint-Siège », explique le P. Caill.

Concrètement, aucun changement n'aura lieu au sein du mouvement. « Les unités (...) déjà autorisées à célébrer selon la forme extraordinaire peuvent continuer à célébrer selon cette forme », souligne le compte rendu officiel de la rencontre. La commission Ecclesia Dei estime cependant que, dans le cadre d'un mouvement de scoutisme, « il ne convient pas de créer d'unités autour de la seule forme extraordinaire du Missel ». « Pour le cardinal, les célébrations selon la forme traditionnelle doivent être accompagnées d'une catéchèse adaptée, soulignant notamment la continuité entre les deux Missels », explique le P. Caill.

Reste que cette crise a révélé les tensions internes au mouvement, bien au-delà des questions de liturgie. Au point que, lors de l'assemblée générale de ce week-end, le rapport moral de l'association n'a été approuvé qu'à 54 %. « On a tenté de monter en épingle ce sujet pour déstabiliser l'équipe nationale », déplore Marie-Hélène Morel, commissaire générale des Guides. En cause, l'identité et la vocation d'un mouvement qui, ces dernières années, a choisi la voie de l'ouverture. « Nous ne sommes plus dans la période des combats : le temps est venu de faire l'unité scoute », estime cette responsable. Ce dont certains ont peur, redoutant d'y perdre leur identité. « Mais il n'est pas question de faire un mouvement unique : il y a trop de différences, ce ne serait pas possible », insiste Marie-Hélène Morel, rappelant l'importance, pour les GSE, de la pédagogie traditionnelle et le rôle de la vie spirituelle.


Je suppose que ce spectacle, très conforme à l'idéal scout de fraternité..., donne vraiment envie de venir aux GSE (et là, c'est vraiment pas la faute des journalistes !!).

goeland
Messages : 1
Enregistré le : 21 mai 2009, 21:18
Association : ASPS

Re: Le Figaro - Les SGdF célèbrent leur renouveau

Message par goeland » 21 mai 2009, 21:29

J'ai trouvé ceci sur un blog. Qu'en pensez-vous ?
La nouvelle droite à bon compte des Scouts de France

En rupture avec leurs réformes des années soixante-dix, les Scouts et Guides de France ont décidé de « s’ouvrir à toutes les formes de scoutisme ». Comprenez : Ils s’apprêtent à recréer des groupes de scoutisme traditionnel.

Dans ce but des contacts ont étés pris avec quelques dissidents des Guides et Scouts d’Europe, regroupés sous l’appellation Mafeking (pour commémorer une bataille coloniale en Afrique du Sud). Cette petite minorité ne se sentait plus à sa place dans son ancien mouvement, malgré la décision d’appliquer le Motu Proprio (dire la Messe en latin à la demande des Guides ou des Scouts, idée confirmée par le Cardinal Hoyos). A ce sujet monseigneur Rivière déclare, dans Pèlerin Magazine, qu’il est « peiné par le départ de nombreux cadres régionaux des GSE. »

Ce qui les gêne, c’est surtout l’ouverture liturgique : Ils ne supportaient plus l’idée que les Guides et Scouts d’Europe appliquent généreusement les directives de Rome, et encore moins qu’ils aient des liens avec leurs frères scouts étrangers, dont certains sont protestants ou orthodoxes. C’est cela qui les a amené à démissionner, il y a quelques semaines. En effet, on se rappelle que dans le groupe « Mafeking » se trouvent les anciens responsables qui avaient empêchés les scouts d’Europe français de participer à une Messe Greco-catholique pourtant organisée par Mgr Vasil, l’ancien Conseiller Religieux de leur Union Internationale, qui vient d’être nommé secrétaire de la Congrégation romaine pour les Eglises orientales. « C’est dommage qu’on en arrive là ! Nous cherchions la réconciliation à tout prix, mais ils ne voulaient rien entendre. Souhaitons qu’ils soient heureux dans leur nouveau mouvement, avec les Scouts et Guides de France. »

Dans les rangs de Mafeking on travaille à un ralliement rapide de groupes Scouts Unitaires de France. « Les SUF sont, depuis le départ, une association provisoire, dont le seul but est de faire du scoutisme traditionnel chez les Scouts de France. Ils sont les bienvenus, chez nous, dans notre superstructure » témoigne un proche de Mafeking. Si certains groupes semblent manifestement intéressés, la direction nationale des SUF n’a pas encore réagi.

L’idée des Scouts et Guides de France semble de proposer un scoutisme multi-cartes : mixte ou non, selon les cas, ouvert à tous ou catholique, progressiste ou traditionnel. Ainsi leur proposition peut s’adapter aux enfants de chaque quartier. Deux risques majeurs se profilent : Une contamination des Scouts et Guides de France par les traditionnalistes de Mafeking, et une rupture dans l’équilibre entre les mouvements scouts catholiques français, qui peut mettre en péril l’unité demandée par Jean Paul II et Benoit XVI.

irdnael
Messages : 51
Enregistré le : 26 nov. 2006, 12:34
Localisation : paris-essonne

Re: Le Figaro - Les SGdF célèbrent leur renouveau

Message par irdnael » 22 mai 2009, 19:28

Le blog de qui ?

C'est un texte de desinformation et rien d'autre.

Il y a déja suffisamment de problèmes dans le scoutisme français

Avatar du membre
Dauphin5
Messages : 77
Enregistré le : 02 mars 2006, 17:41
Association : agse

Re: Le Figaro - Les SGdF célèbrent leur renouveau

Message par Dauphin5 » 24 mai 2009, 23:33

C'est en effet du n'importe quoi...

Exemple (parmi bien d'autres...) de la totale incompréhension de la situation par l'auteur de ce billet (ou de ses ambiguités et amalgames volontaires), le courant "Mafeking " (retenu par tous les scouts du Monde comme le lieu des premières intuitions du scoutisme par son fondateur Baden Powell..., et non comme un symbole du colonialisme !!!), au sein des scouts d'europe, était constitué précisément de chefs clairement "anti-tradis", manifestement allergiques à la messe en latin et revendiquant une ouverture large du mouvement vers la société ! Les taxer de traditionalistes est un comble !

L'anectode de la messe de l'Euromoot est bien plus complexe que décrite ici (elle était surtout le reflet des difficulés relationnelles importantes entre l'équipe de l'UIGSE et celle de l'AGSE française).

Enfin le courant Mafeking s'est dissous juste après l'AG de début mai, plusieurs de ses ex-représentants sont dans l'actuel bureau du mouvement (bureau d'union et de réconciliation entre les tendances comprenant les ex-Mafeking), quelques autres (non des moindres en effet) ont démissionné... (mais ce n'est que 130 chefs pour un mouvement de 28 000 jeunes). Ces chefs ne portent plus l'étiquette Mafeking (qui a quand même obtenu environ 50 % des voix aux élections RMANT des parents, loin de n'être l'expression que de "quelques dissidents"...).

On a l'impression que le papier est rédigé par des adversaires de l'ancien courant Mafeking voulant faire peur aux SGDF (voire aux SUF), si jamais les démissionnaires frappaient à leur porte... (En ce sens par exemple, la version donnée du choix du Cardinal de Hoyos, qui, après volte face il est vrai, et contrairement à ce qui a été indiqué, a, au final, confirmé la position de l'équipe dirigeante de l'époque opposée à l'ouverture d'unités traditionalistes chez les GSE).

Si c'est le cas, c'est bien triste !

Répondre