A propos du père Sevin

De 1907 à aujourd'hui... l'histoire du scoutisme, de ses mouvements et de ses personnages célèbres, l'origine des symboles et des pratiques.
Répondre
Avatar du membre
Okapi
Messages : 966
Enregistré le : 07 mars 2006, 21:29
Localisation : Charleroi (Belgique)
Contact :

A propos du père Sevin

Message par Okapi » 21 janv. 2007, 23:18

Il y a quelques années déjà, j'avais lu dans une revue jésuite un article sur le père Jacques SEVIN, à l'occasion de l'introduction de la demande de sa béatification.

J'ai à l'époque obtenu de l'auteur de l'article le droit de le reproduire sur notre site d'Unité (voir adresse dans ma signature): on le trouvera ici. Accompagné d'autres lignes le concernant.

Sans remettre le moins du monde en cause les apports incontestables de ce Compagnon de Jésus (et "fils de Saint Ignace", comme on dit dans le monde jésuite), ce texte montre bien que le scoutisme n'est pas "né" catholique, et que les spécificités apportées par Jacques SEVIN visent d'abord à adapter ce scoutisme aux besoins de l'Eglise malgré les réticences vives de cette dernière dans les premiers temps. Et non à enrichir le scoutisme.

Pour que les choses soient claires, j'insiste sur le fait que j'ai scouté, dans les années 50, au sein de la FSC ("Fédération des Scouts Catholiques", équivalent belge des SdF d'avant l'éclatement, ou des SUF d'aujourd'hui) et qu'en étant fier, je le renie pas.

Mais on nous a toujours fait comprendre que le scoutisme catholique est une branche du scoutisme en général, qu'il s'intégrait parfaitement dans notre idéal chrétien (celui de : "Seigneur Jésus, notre Chef, notre Frère..."), mais qu'il n'est pas le modèle du scoutisme. Que les scouts non-confessionnels étaient aussi scouts que nous.

Si on relit bien l'article paru dans la revue jésuite, qui n'a aucune raison de dénigrer le père Sevin, on se rend bien compte qu'il met le scoutisme au service de la Foi, laquelle n'est pourtant pas le "moteur" du scoutisme. La Foi est une composante importante du scoutisme confessionnel (catholique, protestant, israélite, musulman, ...) mais elle n'est pas sa finalité, dans l'esprit du fondateur. Lequel reste Robert BADEN-POWELL.

Alors, je l'avoue, cela m'énerve un peu, beaucoup, passionément, à la folie, quand je lis les interventions de certains, qui confondent "scoutisme" et "scoutisme catholique" et veulent imposer la spititualité du scoutisme catholique (respectable en soi) à tous les scouts, ce qui est de l'intégrisme.

Et ne correspond même pas à la démarche du Père SEVIN...

MuseeScout
Messages : 45
Enregistré le : 11 févr. 2006, 17:36
Localisation : ARLON (B)
Contact :

A propos du P

Message par MuseeScout » 04 mars 2007, 17:03

Je rejoins entièrement OKAPI en ajoutant cette phrase du Père SEVIN, moins connue, mais qui prend toute sa dimension : "Le scoutisme est fait d'abord pour les enfants du peuple, il se penche avec un particulier amour sur les plus déshérités". Cette phrase est essentielle dans le sens où bon
nombre de détracteurs du mouvement persistent à croire que non seulement le scoutisme est d'origine catholique et s'adresse exclusivement aux catholiques tout comme le public "cible" du scoutisme ne s'adresse plus, comme cela a été le cas par le passé, aux couches aisées de la société.
Ph. MALDAGUE
Fondateur du Musée du Scoutisme International
B-6700 ARLON
http://www.museescout.be[/b]
musee.scout@tvcablenet.be
sur facebook sous : Musee du Scoutisme International

Avatar du membre
claire de BLR
Messages : 77
Enregistré le : 15 mai 2007, 21:39
Association : guides et scous d'europe
Localisation : Québec en ce moment

Message par claire de BLR » 18 mai 2007, 14:11

Il me semble que Baden Powell rejetait le scoutisme si celui-ci ne s'appuyait pas sur une religion. Il trouvait que c'était très important pour les jeunes.

Avatar du membre
Dauphin5
Messages : 77
Enregistré le : 02 mars 2006, 17:41
Association : agse

Message par Dauphin5 » 19 mai 2007, 16:17

Que l'un des cinq buts du scoutisme soit "spirituel" (au sens large), cela me semble faire en effet partie de l'héritage de BP.

Mais cela ne veut pas dire nécessairement "catholique", on ne peut qu'en être d'accord et il est évident que la fraternité scoute est bien plus étendue.

Au demeurant, les trois premiers mouvements de scoutisme nés en France à la suite de BP étaient -sauf erreur de ma part - protestants (Eclaireurs unionistes) , laïques (Eclaireurs de France) et israëlites (Eclaireurs israëlites). Les catholiques (scouts de France) se sont développés quelques années après.

Les scouts d'Europe (où j'ai "scouté") comptent d'ailleurs pour leur part des associations nationales catholiques, protestantes (Allemagne, Canada) et orthodoxes (Roumanie, bientôt Russie), et se sont liés en France avec deux associations laïques (les ENF et la FEE) au sein de la Conférence française du scoutisme (qui organise régulièrement des manifestations permettant des échanges comme le festival du film scout)... On y est donc particulièrement "vacciné" contre une vision "que catholique" du scoutisme.

Avatar du membre
boussole
Messages : 285
Enregistré le : 11 avr. 2004, 14:05
Association : ancien SUF
Localisation : Paris
Contact :

Message par boussole » 20 mai 2007, 01:41

Dauphin, il me semble qu'une erreur s'est glissée dans ton paragraphe (ce qui ne remet pas en cause son sens)... S'il est vrai que "les scoutismes" laïque et protestant ont débuté avant le scoutisme catholique, ce n'est pas le cas du scoutisme israélite (1923).

Claire, je pense que tu fais référence à la citation suivante : "Le scout est un croyant, et je répudie toute forme de scoutisme qui n’a pas la religion pour base" (Baden-Powell). Je ne sais qu'en penser... certains en contestent l'authenticité.

Avatar du membre
Okapi
Messages : 966
Enregistré le : 07 mars 2006, 21:29
Localisation : Charleroi (Belgique)
Contact :

Message par Okapi » 20 mai 2007, 18:10

Quelle que soit la réalité hiostorique de cette phrase, deux choses sont certaines :

1) BP a intégré le spirituel dans la pédagogioe scoute
2) Le scoutisme catholique n'est venu qu'en un second temps

MuseeScout
Messages : 45
Enregistré le : 11 févr. 2006, 17:36
Localisation : ARLON (B)
Contact :

A propos du P

Message par MuseeScout » 20 mai 2007, 20:03

Dans Eclaireurs, BP nous livre aussi cette phrase: "Un homme ne vaut pas beaucoup s'il n'a pas une religion, d'une forme ou d'une autre". Cette phrase montre bien que BP était attaché à ce qu'un scout ne delaisse pas l'aspect religeux, quel que soit cet aspect. N'est ce pas le plus important pour lui, car cela montre que BP était ouvert à tout.
Ph. MALDAGUE
Fondateur du Musée du Scoutisme International
B-6700 ARLON
http://www.museescout.be[/b]
musee.scout@tvcablenet.be
sur facebook sous : Musee du Scoutisme International

Avatar du membre
fdph
Messages : 34
Enregistré le : 04 juin 2007, 18:42

Message par fdph » 05 juin 2007, 16:52

Pour le sérieux :
il va falloir élargir notre petite communauté aux ENF, je crois, si j'ai bien compris le peu que je connais de leur approche : non confessionnel, mais s'appuyant sur une spiritualité; à creuser...

pour le fun, et la sémantique:
"catholique " signifie bien "universel", non, donc on a forcément raison :D

(je travaille déjà pour que "mon" église vise à la sainteté, il reste du boulot après :wink: )

Répondre