"Camp" (?) dans le Cher: comportement normal?

Idées, témoignages, conseils de terrain et questions à propos des activités et des techniques scoutes.
Répondre
Denis
Messages : 1
Enregistré le : 05 janv. 2019, 09:11

"Camp" (?) dans le Cher: comportement normal?

Message par Denis » 05 janv. 2019, 09:38

Bonjour, Je vais poser cette question un peu partout, parce que, rétrospectivement, j'éprouve un sentiment très mitigé par rapport à une expérience qui remonte à l'été dernier, expérience qui m'avait déjà semblée bizarre sur le moment, et qui n'a jamais cessé de me tracasser depuis. Cet été, donc, dans mon village du Cher - qui est dans une grande détresse matérielle - en promenant mon chien, je tombe sur deux chefs d'une troupe scoute qui font du porte à porte. Ils m'arrêtent et me demandent si je connais un endroit où ils peuvent passer la nuit. Je réponds que oui, mais que je les trouve assez peu prévoyants, et je leur indique le pré communal. Ah, me disent-ils, mais le maire nous héberge déjà à la salle des fêtes. A la salle des fêtes? Il y a tout le confort, aux frais de la commune: l'eau, l'électricité, de la vaisselle, des plaques chauffantes, un frigidaire, et les toilettes municipales en accès libre en face. Mais cela ne semble pas leur convenir, parce qu'il n'y a pas de lits. Bon, j'ai été scout moi-même, mais ceux-là sont scouts d'Europe, donc je ne connais pas leurs pratiques. Toutefois, quand on partait sur les routes, c'était avec l'intention de vivre à la dure et de s'arranger avec le moins de ressources possibles. On dormait sous nos tentes, dans les prés, on remplissait nos vaches à eau aux fontaines... Bon, je suis vieux. Les moeurs ont dû changer. Je me décarcasse donc bêtement - car aujourd'hui, je pense que j'ai été bête - pour leur expliquer où ils sont, leur parler de l'église du patelin, chef-d'oeuvre unique d'architecture médiévale (voir ici: Notre-Dame), ça ne semble pas du tout les passionner. Je les emmène chez le maire honoraire qui est un ami, afin qu'il leur trouve quelque chose. Grâce à nous deux, ils mangent dans une ferme, sont logés chez l'habitant... ils me promettent qu'ils vont m'envoyer un rapport. Le lendemain, ils disparaissent sans dire au revoir ni merci (ils savaient où nous habitions), et j'attends encore leur rapport d'activités. Est-ce que cela vous semble normal? Suis-je un vieux schnock complètement dépassé par rapport à l'évolution des jeunes en général et des scouts en particulier pour trouver que, de A jusqu'à Z, ça cloche salement, au point de vue comportement? Merci. Je vais poser la question aussi dans le forum Fraternité Scoute, afin d'obtenir assez de réponses pour me faire une idée.

Répondre